La rhinoplastie (modification de la forme du nez) est l’une des premières interventions chirurgicales connues et elle date de l’époque de Cléopâtre ! Il faut dire que la Reine d’Égypte était réputée pour « avoir du nez », ce qui a certainement inspiré bon nombre des médecins de son temps.

Aujourd’hui encore, elle reste l’une des opérations les plus pratiquées au monde. Mais ces dernières années, un virage s’opère dans les cabinets d’esthétique puisque la rhinoplastie médicale est venue, peu à peu, offrir de nouvelles perspectives. Non invasive et plus légère, elle permet souvent de rectifier certains de nos petits défauts en se passant du bistouri.

La rhinoplastie médicale, une alternative non invasive

C’est l’un des principaux arguments de cette nouvelle technique. Et il faut bien admettre que c’est un argument de taille quand on connaît tous les petits désagréments d’une chirurgie du nez : anesthésie, œdème, plâtre, douleurs… Et bien avec la rhinoplastie médicale, finit ce genre d’inconvénients.

Grâce à l’injection de produits de comblements (comme par exemple lacide hyaluronique), les petites imperfections disparaissent. La sécurité est grande avec ce produit résorbable. Il existe même des produits capables de le dissoudre, en cas de résultat insatisfaisant.

Contrairement à son aspect normalement fluide, l’acide hyaluronique utilisé ici est réticulé, ce qui lui confère une certaine consistance pour être modelé, un peu comme de la pâte à modeler.

Des corrections du nez qui peuvent durer jusqu’à 24 mois

Contrairement aux comblements des rides avec l’acide hyaluronique qui durent généralement entre 6 et 8 mois, la rhinoplastie médicale peut se voir sur une durée allant de 18 à 24 mois avant de se résorber naturellement. Cette « prolongation » est en grande partie due à la zone à traiter puisque notre nez est rarement mobile contrairement à notre front ou à notre bouche.

La rhinoplastie médicale : oui, mais pour quels nez ?

Tout d’abord, il est important de rappeler que la rhinoplastie médicale remodèle, elle ne transforme pas. Il est possible d’atténuer une bosse, remplir un creux, corriger une asymétrie, améliorer une pointe du nez qui se sépare en deux, un nez trop court, relever la pointe qui a tendance à descendre…

De manière générale, la rhinoplastie médicale s’adresse donc à tous nos petits défauts comme : une bosse sur l’arête du nez, un méplat entre les sourcils, un creux au niveau de la ride du lion…

En revanche, on ne peut pas affiner un nez trop fort ou aux narines épatées, ni raccourcir un nez trop long… En effet, cette technique joue d’abord et avant tout sur la perspective et les proportions du visage.

Une séance pour refaire le nez sans chirurgie

 Pour commencer :

Une séance préalable est obligatoire. Votre nez sera examiné sous toutes les coutures : mesures des proportions, mesure de l’équilibre entre le front et les lèvres… Après quoi, viendra le temps de l’intervention. Un délai de réflexion d’au moins 15 jours est obligatoire.

D’une durée d’environ 30 minutes, elle est pratiquée sous simple anesthésie locale. À l’aide d’une aiguille ou de micro-canules, j’ injecte le produit de comblement sous la peau du nez. Ensuite, je le remodèle à l’aide de ses doigts pour que le liquide prenne correctement place.

Pour continuer :

Même s’il peut parfois y avoir l’apparition de rougeur et d’un léger œdème qui durera rarement plus de 24 heures, le résultat sera visible immédiatement. Les jours suivants, il faudra se protéger des rayons du soleil et éviter de porter des lunettes pour ne pas écraser le produit injecté.

Vous souhaitez avoir des informations complémentaires à propos de ce traitement ?

Vous souhaitez effectuer ce traitement ?

Pin It on Pinterest